Impôts fonciers… les contribuables vont encore pleurer

Les taxes foncières, comment çà fonctionne…

Se sont des impôts directs locaux perçus au profit des communes et de leurs groupements, des départements et des régions. Se sont ces groupements qui fixent, eux mêmes les taux sur la valeur de l’habitation en fonction de leurs besoins.

Cette année, les bases les taux ont été revalorisées de 2,5 % pour les propriétés bâties et de 1,5 % pour les non- bâties sur tout le territoire français. Sans compter chaque commune qui peuvent faire le choix d’augmenter leur taux afin de financer certains projets…
S’ajoutent aux taxes foncières, des taxes annexes telles que la taxe d’ordures ménagères…

Le calcul d’imposition est réalisé sur la base de 50 % pour les propriétés bâties ou 80 % propriétés non- bâties de la valeur locative des biens imposables. Cette même valeur locative est calculée d’après la valeur du ou des bâtiments au 1er janvier 2009 et est déterminée par la commune qui fixe son propre tarif.

Vous pouvez régler par chèque, titre interbancaire de paiement, prélèvement à l’échéance, prélèvement mensuel, virement ou directement en ligne.

Attention, n’oubliez de régler avant la date limite, où vous subirez une majoration de 10%…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *